• Terre des Hommes France

POUR UN MONDE PLUS JUSTE ET DURABLE AVEC LA JEUNESSE DALIT

Dernière mise à jour : 1 sept.

Terre des Hommes France lance un nouveau projet avec son partenaire Indien, l'IRDS (Integrated Rural Development Society) : Mobilisation, participation et formation des nouvelles générations rurales dalits pour la mise en place de modèles alternatifs de développement et la préservation des terres et des biens communs, afin de lutter contre les effets du changement climatique et assurer une vie saine, équitable et digne, dans l’Etat du Tamil Nadu (Inde).


Les Dalits privés de moyens de subsistance

Les Dalits (caste des « Intouchables ») constituent la majorité des Indiens vivant sous le seuil de pauvreté et dépendent principalement des ressources naturelles pour assurer leurs moyens de subsistance. Dans l'actuel Tamil Nadu, ce sont 121 000 hectares de terres Panchami qui avaient été donnés aux Dalits pendant la domination britannique, et reprises de force par la suite. Cet accaparement des terres et des biens communs, les conséquences du changement climatique, les activités humaines polluantes et énergivores contraignent ces communautés à vivre dans des conditions particulièrement difficiles. L'environnement et la biodiversité s'en retrouvent particulièrement dégradés.


Des actions légales et pacifiques sont menées en vue de la restitution de ces terres, principalement par des femmes. Dans le contexte patriarcal des campagnes indiennes, la participation des femmes dalits revêt un enjeu important. Les communautés rurales dalits doivent pouvoir récupérer leurs terres pour assurer les besoins de leurs villages et protéger l’environnement en préservant les terres agricoles et les biens communs. L’amélioration durable des conditions de vie des Dalits et la lutte contre les conséquences du changement climatique passent par l’implication et la participation active des enfants et de la jeunesse. Les communautés dalits souhaitent s'organiser pour améliorer leurs conditions de vie, répondre à leurs besoins, développer des villages écologiques, et pour restaurer et préserver le lien entre les humains et la nature.


Un partenariat durable

Dans ce contexte, Terre des Hommes France et l’Integrated Rural Development Society (IRDS, organisation à but non lucratif, basée à Villupuram dans la région du Tamil Nadu en Inde), ont mis en œuvre un projet triennal au Tamil Nadu en 2019. Il s’agissait d’un projet innovant mêlant la réclamation des droits à la terre des femmes dalits et leur accompagnement pour le développement écologique des terres récupérées.


À partir de fin septembre 2022 et pour une durée de deux ans, un nouveau projet va débuter dans la continuité du précédent : « Pour un monde plus juste et durable avec la jeunesse dalit. Mobilisation, participation et formation des nouvelles générations rurales dalits pour la mise en place de modèles alternatifs de développement et la préservation des terres et des biens communs, afin de lutter contre les effets du changement climatique et assurer une vie saine, équitable et digne, dans l’Etat du Tamil Nadu »


Ce projet mobilise l’expérience acquise mais marque un renforcement concernant le développement de l’agriculture écologique, la protection et la restauration de la biodiversité, la transition écologique et sociétale, la lutte contre les effets du changement climatique et la participation des enfants et des jeunes.

Impliquer la jeunesse Dalit dans la réappropriation et la culture des terres

L'objectif principal est de protéger et de promouvoir l'accès et l’utilisation, pour les communautés marginalisées dalits, des terres et des biens communs de leurs villages, avec la participation active des enfants et des jeunes. Et ce, afin de répondre aux besoins de leurs communautés, d’y assurer un avenir durable et de lutter contre les conséquences du changement climatique et les dommages écologiques.

L’objectif spécifique est de garantir le respect des droits fonciers des Dalits et de promouvoir des modèles alternatifs de développement (agroécologie et médecines traditionnelles). Cela permettra de promouvoir des villages respectueux de l'environnement avec notamment des forêts communautaires étendues, le développement d'arbres et de plantes médicinales, le nettoyage et l'approfondissement des plans d'eau ; tout cela avec la participation active des enfants, de la jeune génération, aux côtés des femmes des villages cibles.



Vers un avenir durable

Les résultats attendus de ce nouveau projet sont les suivants :

  1. Les enfants et les jeunes des villages cibles comprennent l'importance des terres et des biens communs, qui assurent les besoins fondamentaux des communautés, et soutiennent les actions visant à les protéger et à les promouvoir.

  2. Les enfants et les jeunes dalits mènent des actions pour garantir l'accès aux terres Panchami et aux biens communs dans leurs villages.

  3. La population, notamment les enfants et des jeunes, participe activement à la protection et à la promotion des biens communs, et au développement de l’agroécologie.

  4. Les jeunes participent activement à la création de modèles alternatifs de développement pour assurer une vie dans la dignité et l'égalité et pour construire des villages écologiques dans la région.

100 villages ciblés et 8000 enfants et jeunes impliqués !

Le projet sera mené pendant deux ans dans 100 villages cibles dans le Tamil Nadu :

- 70 villages dans le district de Villupuram - 30 villages dans le district de Kallakurichy Au moins 8 000 enfants et jeunes impliqués dans les activités.


Des activités en lien avec les objectifs de développement durable

Les activités prévues s'inscrivent complètement dans les objectifs de développement durable et prendront des formes diverses et concrètes :

  • Élargissement des comités d’action villageois (CAV) aux jeunes

  • Sensibilisation et éducation des enfants (ateliers découvertes et activités ludiques)

  • Jardins potagers cultivés par les enfants et les jeunes

  • Mise en place et développement d’une pépinière et plantation d’arbres et de plantes

  • Organisation des fêtes des récoltes, de la Journée de la Terre et de deux festivals des semences

  • Dépôt de requêtes devant les tribunaux fonciers annuels

  • Interpellation de l’opinion publique (forums ouverts)

  • Cartographie des biens communs et campagnes de nettoyage

  • Outil de formation des CAV et impression d’un livret

  • Formations sur les lois foncières et dispositifs légaux, les techniques de l'agriculture biologique, les alternatives positives de développement durable, les pratiques médicales traditionnelles

  • Activités pratiques d’agricultures biologiques

  • Mise en place et développement d'une banque de semences

  • Visites d’échanges et d’expositions inter villages

  • Organisation de forums et conférences

  • Mise en place de circuits courts

  • Échanges internationaux

Un projet anticipé pour un démarrage fin septembre 2022

Le 27 août dernier, l’IRDS a eu une réunion d'équipe à laquelle ont participé 47 membres de l'équipe et des bénévoles, pendant laquelle ils ont acté le démarrage des activités suivantes pour les trois mois à venir.


La première activité concernera l'extension des comités d'action villageois (CAV) dans tous les villages avec l'inclusion de 10 jeunes femmes et 10 jeunes hommes ainsi que 10 anciens existants dans tous les villages. Les membres de l’IRDS organiseront des réunions communautaires et aideront les communautés à former ces CAV dans tous les villages cibles.


Dans un second temps, les membres de l’IRDS rencontreront, avec les membres des CAV, les enseignants des écoles et les membres des associations des parents d'élèves et des comités de développement de l’école, afin de former les clubs d'enfants dans les villages.


Les étudiants du Loyola College de Chennai et de la National Law University de Bangalore ont été invités récemment et resteront dans le centre de l’IRDS au mois d'octobre afin d’accompagner l’équipe pour visiter régulièrement les villages cibles et rencontrer les membres des CAV dans les villages pour échanger sur la situation actuelle et les voies et moyens pour surmonter la situation. Ils aideront également les femmes dans les activités d'agriculture biologique et mettront en place des jardins potagers dans les villages. D'autres étudiants universitaires ont également manifesté leur intérêt à faire partie de ces activités et ils seront invités dès le début de l'année prochaine.


Le 2 octobre, pour marquer l'anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, des réunions statutaires de Gram Sabha des Panchayaths du village seront organisées dans tous les villages. L’équipe de l’IRDS et les membres des CAV mobiliseront tous les villageois pour assister à ces réunions et faire émerger des résolutions pour promouvoir des villages respectueux de l’environnement : protection et de promotion des biens communs comme les lacs, les réservoirs, les forêts communautaires et les canaux grâce à la bonne mise en œuvre de la loi nationale Mahatma Gandhi sur la garantie de l'emploi rural (MNREGA) dans tous les villages.


Actuellement, les négociations entre les agents publics et les femmes de plusieurs villages sur la question de la distribution des terres Panchami se poursuivent et les fonctionnaires effectuent également des visites sur les terrains où les femmes avaient demandé des terres Panchami. Les CAV et les membres de l'équipe insistent auprès des autorités pour qu'elles accélèrent la distribution des terres Panchami aux femmes dalits sans terre de ces villages.


Beaucoup de femmes sont déjà impliquées dans l'agriculture pluviale en faisant de l'agriculture biologique en utilisant les graines de mil et de pois chiche qui avaient été distribuées le 10 mars dernier lors des célébrations de la Journée de la femme.

Elles récolteront ces plantations d'ici fin septembre. Des semences seront alors récoltées pour les distribuer à beaucoup plus d'agricultrices lors de la journée mondiale de l'alimentation qui sera organisée dans le centre de l’IRDS le 16 octobre prochain, afin de produire une deuxième récolte à partir du mois d'octobre et novembre.


Un projet soutenu par la fondation Léa Nature

Le projet "Pour un monde plus juste et durable avec la jeunesse Dalit" est soutenu par la Fondation LÉA NATURE / Jardin BiO sous l’égide de la Fondation de France. L'objectif de la fondation est de "soutenir des projets d’intérêt général favorisant la protection de la nature, la souveraineté alimentaire et la prévention des impacts de la dégradation de l’environnement sur la santé". Le projet développé en partenariat avec l'IRDS s'inscrit parfaitement dans les objectifs de la fondation.


Terre des Hommes France devient une association agréée du collectif 1% for the Planet

Le projet que nous co-développons en Inde nous a permis également d'intégrer le collectif 1% for the Planet comme Association Agréée par le biais de la Fondation Léa Nature / Jardin BiO. Depuis 2002, 1% for the Planet a aidé à diriger des centaines de millions de dollars vers des organisations environnementales à but non lucratif à travers le monde. Nous pouvons faire plus ensemble que seuls. Le réseau de particuliers, d'entreprises et d’associations agrées génère un impact environnemental par le biais d'une action collective.




43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout