Acerca de

Projet Inde

DSC08721_edited.jpg

POUR UN MONDE PLUS JUSTE ET DURABLE 
 
​AVEC LA JEUNESSE DALIT

Mobilisation, participation et formation des nouvelles générations rurales dalits pour la mise en place de modèles alternatifs de développement et la préservation des terres et des biens communs, afin de lutter contre les effets du changement climatique et assurer une vie saine, équitable et digne, dans l’Etat du Tamil Nadu (Inde)

 

Partenaire de Terre des Hommes France depuis plusieurs années, l’Integrated Rural Development Society est une organisation à but non lucratif, basée à Villupuram dans la région du Tamil Nadu en Inde. 

Terre des Hommes France et l’IRDS ont mis en œuvre, à partir de 2019, un projet triennal au Tamil Nadu. Il s’agissait d’un projet innovant mêlant la réclamation des droits à la terre des femmes Dalits et leur accompagnement pour le développement écologique des terres récupérées. 

 

Le présent projet s’inscrit dans la continuité de celui-ci, il mobilise donc l’expérience acquise mais marque un renforcement concernant le développement de l’agriculture écologique, la protection et la restauration de la biodiversité, la transition écologique et sociétale, la lutte contre les effets du changement climatique et la participation des enfants et des jeunes. 

Les dégâts environnementaux liés au changement climatique menacent directement le droit à la vie, à la santé, à la sécurité, à l’eau, à l’alimentation, à des conditions de vie décentes, au logement, à l’éducation, au travail et à la culture.

 

Les enfants et les jeunes sont extrêmement vulnérables aux dérèglements climatiques. Ils sont aussi essentiels pour trouver des solutions, faire preuve de résilience, et peuvent donc apporter d'importantes contributions à l'adaptation aux changements climatiques et à la prévention des dommages écologiques. 

 

Les projections du changement climatique sur le territoire indien sont nettement plus alarmantes que les projections globales, et l'Etat du Tamil Nadu est l’un des plus exposés. Pourtant, l'État indien favorise les logiques capitalistes et le développement industriel. 

 

Les Dalits constituent la majorité des Indiens vivant sous le seuil de pauvreté et dépendent principalement des ressources naturelles pour assurer leurs moyens de subsistance. Dans l'actuel Tamil Nadu, ce sont 121 000 hectares de terres Panchami qui avaient été donnés aux Dalits pendant la domination britannique, et reprises par la suite de force. Cet accaparement des terres et des biens communs, et les conséquences du changement climatique et des activités humaines polluantes et énergivores contraignent ces communautés à vivre dans des conditions particulièrement difficiles. L'environnement et la biodiversité s'en retrouvent particulièrement dégradés. Des actions légales et pacifiques sont menées en vue de la restitution de ces terres, principalement par des femmes. Dans le contexte patriarcal des campagnes indiennes, la participation des femmes dalits revêt un enjeu important. Les communautés rurales dalits doivent pouvoir récupérer leurs terres pour assurer les besoins de leurs villages et protéger l’environnement en préservant les terres agricoles et les biens communs. L’amélioration durable des conditions de vie des Dalits et la lutte contre les conséquences du changement climatique passent par l’implication et la participation active des enfants et de la jeunesse. Les communautés dalits souhaitent s'organiser pour améliorer leurs conditions de vie, répondre à leurs besoins, développer des villages écologiques, et pour restaurer et préserver le lien entre les humains et la nature.           

 

Objectifs et résultats attendus

 

Le projet sera mené en partenariat avec l’IRDS, pendant deux ans dans 100 villages dans le Tamil Nadu (Sud de l’Inde).

 

Objectifs

 

Le projet « Pour un monde plus juste et durable avec la jeunesse dalit » a pour intention de donner aux enfants et aux jeunes les clés de compréhension des conséquences du changement climatique, de leurs permettre de passer à l’action à leur échelle, et de les outiller pour qu’ils deviennent des multiplicateurs d’opinions et d’actions.

Ils acquerront des connaissances et des compétences, et pourront agir à leur échelle et impliquer leur entourage. 

Et afin de favoriser la vision globale des problématiques, des solutions et leurs impacts, ils pourront également échanger entre participants au projet des différents villages, mais également avec des enfants et des jeunes engagés pour la planète en France et ailleurs dans le monde. 

 

L'objectif global du projet est de protéger et de promouvoir l'accès et l’utilisation, pour les communautés marginalisées dalits, des terres et des biens communs de leurs villages, avec la participation active des enfants et des jeunes. Et ce, afin de répondre aux besoins de leurs communautés, d’y assurer un avenir durable et de lutter contre les conséquences du changement climatique et les dommages écologiques.

 

L'objectif spécifique du projet est de garantir le respect des droits fonciers des Dalits et de promouvoir des modèles alternatifs de développement (agroécologie et médecines traditionnelles). Cela permettra de promouvoir des villages respectueux de l'environnement avec notamment des forêts communautaires étendues, le développement d'arbres et de plantes médicinales, le nettoyage et l'approfondissement des plans d'eau ; tout cela avec la participation active des enfants, de la jeune génération, aux côtés des femmes des villages cibles.

 

Résultats attendus

 

Les enfants et les jeunes des villages cibles comprennent l'importance des terres et des biens communs, qui assurent les besoins fondamentaux des communautés, et soutiennent les actions visant à les protéger et à les promouvoir.

 

Dans tous les villages cibles, se trouvent des terres agricoles, des lacs, des réservoirs d'eau, des canaux, des forêts et des pâturages. Ces terres et ces biens communs qui répondent aux besoins fondamentaux des communautés doivent être compris par les enfants et les jeunes dans toutes leurs dimensions. 

Ils sont aujourd’hui pollués, détruits et accaparés par des intérêts privés au nom du profit, ce qui engendre une alimentation et un environnement malsains pour les communautés villageoises. 

Les enfants et les jeunes comprennent les liens organiques entre les humains et la nature, et sont actifs dans les activités de protection et de promotion des terres et des biens communs.

 

Les enfants et les jeunes dalits mènent des actions pour garantir l'accès aux terres Panchami et aux biens communs dans leurs villages.

 

Les registres fonciers ont été mis à jour et les terres Panchami disponibles dans ces villages sont ainsi enregistrées. Désormais, la jeune génération se mobilise aux côtés des femmes pour la restitution des terres et leur accès aux population dalits et mène des initiatives. 

 

La population, notamment les enfants et des jeunes, participe activement à la protection et à la promotion des biens communs, et au développement de l’agroécologie.

 

Les communautés de ces 100 villages cibles se mobilisent pour une mise en œuvre adéquate du MNREGA afin de restaurer leur environnement et d’utiliser durablement les terres, moyens de protéger et promouvoir les biens communs, et de renforcer les compétences des panchayaths élus sur ces questions et enjeux. 

 

Les jeunes participent activement à la création de modèles alternatifs de développement pour assurer une vie dans la dignité et l'égalité et pour construire des villages écologiques dans la région.

 

Les jeunes s'impliquent dans des actions visant à promouvoir un avenir durable et participent activement à la création, à la mise en œuvre et au déploiement de modèles alternatifs de développement, basés sur l’agroécologie, le respect de l’environnement et des biens communs, les pratiques médicinales traditionnelles et les circuits courts. Ils servent d’exemples à leur entourage. 

Les alternatives positives promues par les initiatives menées s'étendent à d'autres villages environnants, marquant le début d'un modèle alternatif de développement dans la région sous la forme d'une économie sociale et solidaire.

Tableau Inde.jpg

Contact

Terre des Hommes France

40 rue des Bergers - 75015 Paris 
tdhf@terredeshommes.fr  - Tél. : +33 (0)1 48 09 09 76

DSC08683_edited.jpg