• Terre des Hommes France

Silence sur le dernier rapport du GIEC...

Look up! Que faire quand un travail documenté et porté par des centaines de scientifiques internationalement reconnus est occulté alors qu'il donne des solutions concrètes pour l'avenir de l'humanité ?


Look up! Pourquoi ?

Le film Don't look up! : Déni cosmique est devenu le deuxième film le plus visionné sur la plateforme Netflix et a pu jouir d'une couverture médiatique exceptionnelle. Le message du film est dans l'air du temps : malgré toutes les preuves que les scientifiques fournissent pour éveiller les consciences sur un danger certain, les medias, les politiques, les internautes, préfèrent minorer, douter, rire, déformer,... occulter. Tout le monde a fait le lien entre la comète qui menace toute l'humanité dans la fiction, avec les changements climatiques que les médias ne couvrent que partiellement. Le succès du film veut-il dire que les consciences se sont éveillées ?



La 2ème partie du 6ème rapport du GIEC est sorti le 28 février


Après un premier volet du 6ème rapport d'évaluation du GIEC sorti au beau milieu de la torpeur caniculaire des vacances estivales, le deuxième volet avait toutes ses chances d'intéresser :

  • prise de conscience du déni climatique grâce aux retombées d'un film à succès,

  • sortie du rapport fin février à la sortie d'un hiver très (trop ?) doux dans l'hémisphère Nord, alors que l'Australie connaît des inondations historiques après les grands incendies de 2019,

  • et surtout en pleine campagne présidentielle où le climat est sensé être un des enjeux majeurs...

Oui mais voilà : un conflit armé a éclaté en Europe, occultant définitivement le travail titanesque de 270 scientifiques tenant dans 3675 pages documentées. Alors que l'on souhaiterait que l'humanité entière s'allie pour faire face aux défis majeurs et universels qu'elle doit relever, les canons d'une guerre déclenchée pour des intérêts économiques, énergétiques et politiques se sont mis à résonner. Quel avenir pour l'humanité, quel avenir pour nos enfants dans ce brouhaha médiatique ?


Que dit le rapport du GIEC ?

La contribution du 2ème groupe de travail du sixième rapport d'évaluation du GIEC évalue les impacts du changement climatique, en examinant les écosystèmes, la biodiversité et les communautés humaines aux niveaux mondial et régional. Il passe également en revue les vulnérabilités ainsi que les capacités et les limites du monde naturel et des sociétés humaines à s'adapter au changement climatique. (source GIEC)

Si vous n'avez pas le temps de lire la totalité des 3675 pages, le GIEC (IPCC en anglais) a aussi édité un résumé de 37 pages pour aider les politiques à prendre les bonnes décisions par rapport au constat implacable d'un avenir invivable dû à l'inaction face aux enjeux climatiques. D'autres synthèses plus didactiques ont été réalisées comme sur le site des Nations Unies, sur le site bonpote.com (avec un très bon schéma synthétique en lien ci-dessous) ou sur celui du Réseau Action Climat.

En résumé, le changement climatique est présent et inéluctable, mais on peut agir sous certaines conditions pour en minorer les conséquences .



Comment agir ?


La bonne nouvelle, c'est que le rapport du GIEC conclut que nous pouvons agir pour réduire l'impact des changements climatiques. Encore faudrait-il que les médias éveillent et motivent les consciences, et que les femmes et hommes politiques prennent des mesures fortes pour tenter d'infléchir la tendance désastreuse vers laquelle nous courons. Alors voici quelques actions concrètes pour essayer de peser sur nos décideurs politiques...


12 mars 2022 : #MarcheLookUp

Nous nous sommes engagés aux côtés de plus de 500 autres associations et collectifs pour marcher le samedi 12 mars prochain pour le climat et la justice sociale. Cette marche a été baptisée #MarcheLookUp en réaction au film Don't look up. Elle aura lieu dans toutes les grandes villes de France et vous pouvez retrouver l'un des 134 points de rassemblement près de chez vous sur le site. Plus nous serons nombreux, plus on parlera de cet événement, plus on parlera de climat... Du moins, nous l'espérons !


13 mars 2022 : le Débat du Siècle sur Twitch

Un autre rendez-vous est donné en ligne par le collectif de l'Affaire du Siècle - porté par quatre associations Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH), Greenpeace France et Oxfam France - qui a fait condamner l'État français pour inaction climatique. Le gouvernement a jusqu’au 31 décembre 2022 pour "réparer les conséquences de son inaction climatique entre 2015 et 2018" (...) Il doit doubler l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre prévu en 2022." Dans ce cadre, un débat avec les candidats à l'élection présidentiel est organisé pour que chacun expose clairement le volet écologique de son programme. Rendez-vous dimanche 13 mars à 16h sur la chaîne Twitch de Jean Massiet.


10 et 24 avril 2022 : les élections présidentielles

Bien sûr, nos votes influeront directement sur les futures décisions politiques. Plongez-vous dans les programmes et choisissez en conscience le(s) candidat(e)s qui agiront concrètement pour le climat.


Et après ?

Quel que soit le ou la candidat(e) élu(e), restons vigilant(e)s ! Continuons à agir pour que l'environnement soit au centre de toutes les préoccupations politiques, car il impacte directement toutes les sphères de la société : l'économie, la santé, l'éducation, la sécurité... C'est aujourd'hui que nous créons le futur de nos enfants.


Pourquoi Terre des Hommes France s'engage pour le climat ?


Depuis 60 ans, notre association œuvre pour que chaque être humain puisse jouir du droit fondamental à vivre dans la dignité. Nos associations partenaires du Guatemala à l'Inde font face aujourd'hui à de nouveaux défis liés aux changements climatiques. Les droits économiques, sociaux et culturels que nous défendons sans cesse, sont plus que jamais la résultante des droits environnementaux. La moitié de l'humanité vit dans une zone de danger, ce qui impacte la santé physique et mentale et renforce les inégalités d'un point de vue social, sanitaire, économique, sécuritaire...

Tous les enfants ont le droit de grandir dans un environnement sain et sûr.
50 vues0 commentaire