Acerca de

POURQUOI AGIR AVEC
LES ENFANTS ET LES JEUNES ? 

20191112_094606_edited.jpg

Pour un mode de vie durable, juste, démocratique et équitable, nous travaillons avec des enfants, des jeunes et leurs communautés en France et à l’international pour la défense et la promotion des droits environnementaux et du droit de chaque enfant et de chaque jeune de grandir et s’épanouir dans un environnement sain et sûr, et leurs permettre d'accéder à une vie de citoyen.

L’objectif des actions de Terre des Hommes France est d’agir au niveau local via des projets de terrain dans une perspective globale, et de développer le plaidoyer au niveau national et international.

 

Les enfants sont le groupe le plus vulnérable aux préjudices à l’environnement, causes de maladie, de handicap et de mortalité. Alors que les moins de 15 ans représentent un tiers de la population mondiale, les enfants sont les premiers et les plus affectés par les catastrophes naturelles liées au climat et par les impacts des changements climatiques, qui menacent ainsi directement leur capacité à survivre, grandir et s'épanouir.

Comme les enfants et les jeunes sont les plus affectés par les changements climatiques, la lutte contre la pauvreté doit commencer avec eux, d’autant que ce sont eux qui devront assumer les conséquences désastreuses de la crise climatique et de la perte de biodiversité.

Si les enfants et les jeunes sont extrêmement vulnérables, ils sont également essentiels pour anticiper, trouver des solutions, faire preuve de résilience, et peuvent donc apporter d'importantes contributions à l'adaptation aux changements climatiques ou à la prévention des dommages écologiques.

Ainsi, les enfants et les jeunes doivent être activement impliqués dans les processus de prise de décision, ainsi que dans les mesures d’adaptation et de protection du climat.

De plus, en étant conscients de la nécessité d’agir, via l’école ou ailleurs, beaucoup d’entre eux seront en capacité de s’engager activement dans la protection de l’environnement et serviront de multiplicateurs d’opinions et d’actions.

 

Quelques données chiffrées : 

  • Selon le rapport « 2020 State of Climate Services » de l’Organisation météorologique, les catastrophes naturelles feront environ 150 millions de victimes par an d’ici 2030.

  • Selon le rapport « La crise climatique est une crise des droits de l’enfant » réalisé par l’IRCE (Indice des risques climatiques pour les enfants) environ 1 milliard d’enfants à travers le monde vivent dans des pays à très haut risque dû aux effets du climat.

Selon l’IRCE : 

- 820 millions d’enfants (soit plus d’un tiers des enfants dans le monde) sont fortement exposés à des vagues de chaleur.

- 920 millions d’enfants (soit plus d’un tiers des enfants dans le monde) sont fortement exposés à des pénuries d’eau.

- 2 milliards d’enfants (soit près de 90 % des enfants dans le monde) sont fortement exposés à une pollution atmosphérique supérieure à 10 μg/m3.

  • Avec un réchauffement global de +2°C, 130 millions de personnes pourraient tomber dans la pauvreté extrême d'ici à 2030, selon le dernier rapport du GIEC « Climate change 2021, The Physical Science Basis ». De même, 400 millions de personnes seront confrontées à des pénuries d'eau avec un réchauffement limité à +2 °C. Et 420 millions de personnes de plus seront menacées par des canicules extrêmes.

  • Selon, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 1.7 million d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année en raison de la pollution de l’air et de l’eau, de l’exposition à des substances toxiques et d’autres dommages à l’environnement.

BaliFokus_Foto_tdh_edited.png